MFR de Plounevez Lochrist
MFR de Plounevez Lochrist MFR de Plounevez Lochrist
Ils en pensent...
Les anciens élèves
MON INSERTION PROFESSIONNELLE GRACE A LA MF !

 

              « Une expérience comme celle-ci c’est tout le meilleur que je peux vous souhaiter, Il faut la vivre pour y croire !
Mon aventure commence il y a 10 ans, le jour où j’ouvre les portes de la maison familiale à Plounevez. J’étais alors en seconde SMS (Sciences médico-sociales) et venais de réaliser que ce n’était pas pour moi.
Il m'aura suffit d’Un échange avec une formatrice pour basculer vers la maison familiale, le changement, l'alternance. Une décision qui fait un peu peur mais qui m’a permis de me prendre en main, de choisir ce que je souhaitais devenir.
Après mon bac pro j'ai été embauchée dans une structure de quartier sur Brest en tant qu'animatrice. Pendant ces 4 années de scolarité à la MFR le soutien incontesté des formateurs m’a permis de grandir mais aussi de me remettre en question. Il a fallu varier nos lieux de stage. Chacun d'entre eux m'a apporté une expérience en matière de rencontres, d'apprentissage, de techniques, de valeurs. Tout ce qui a contribué à faire de moi aujourd’hui une professionnelle épanouie, décidée à aller de l'avant et à démontrer que oui, l'on peut réussir autrement !
Aujourd'hui je reprends mes études 6 ans après avoir obtenu mon BEPA services au personnes et mon bac pro service en milieu rural, et bien sûr ce sont des études en alternance car cela ne pouvait pas s’imaginer autrement !
Je me lance donc dans un BPJEPS  (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport), spécialité “Animation Sociale”.  La formation est intense, intéressante et enrichissante !
S’il y a 6 ans ma seule envie professionnelle était de me consacrer au secteur enfance aujourd’hui je me rends compte qu'il y a plein d'autres secteurs dans lesquels je souhaite animer. Je suis confrontée aujourd'hui à un public qui a des besoins et des attentes. C'est là qu'intervient mon vécu d'ancienne stagiaire de la MFR : que ce soit auprès d'un public d’enfants, de jeunes, adultes, de seniors ou d’handicapés j'ai pour chaque public une expérience de stage déjà vécue lors de mes études à la Maison Familiale, ce qui m'aide énormément pour ma formation ainsi que pour mon travail. je suis toujours aussi certaine de ne pas m’être trompée de voie.
Et je peux aussi affirmer que nos ambitions, notre motivation et le sens que l'on donne à nos actions, nous aident chaque jour un peu plus à nous faire avancer et progresser et nous permettent ainsi de décider librement de l'orientation que nous souhaitons donner à notre Métier, celui  que l'on fait par plaisir et que l'on souhaite partager ! »

Aurélie, animatrice auprès de jeunes enfants

 



Témoignages d'anciens élèves

           J’ai passé le BEPA Services en 2002-2004 et le Bac Pro Services en Milieu Rural en 2004-2006.
Après la Maison  Familiale, j’ai fait des remplacements en tant qu’ASH en maison de retraite. J’ai ensuite obtenu le diplôme d’aide-soignante en 2009. Celui-ci m’a permis d’effectuer des remplacements dans différentes structures : en maison de retraire, en neurologie, cardiologie, pédiatrie, en service de rééducation, …

Désormais, depuis août 2012, je travaille, en CDI, auprès de personnes polyhandicapées. Par ce travail, je les accompagne dans les actes essentiels de la vie quotidienne (soins, repas, activités diverses, …).
Ce métier m’apporte énormément : le secteur médico-social est très intéressant pour une aide-soignante, nous disposons de plus de temps pour les soins, pour le contact avec les résidants. L’animation occupe aussi une part importante, ce qui est très plaisant : balades, patinoire, musique, … J’apprends chaque jour de nouvelles choses, c’est un métier très enrichissant ! De l’autonomie nous est laissée dans notre travail avec la possibilité
de monter des projets pour les résidants. J’envisage éventuellement  de passer, d’ici quelques années, le diplôme de moniteur-éducateur.

La Maison Familiale m’a apporté beaucoup de choses : 4 ans d’internat, ça forme la jeunesse ! Je m’y suis bien amusée !
Les stages m’ont permis de savoir exactement où j’allais dans ma vie professionnelle, de déterminer ce qui me convenait ou pas. Etre interne m’a mis du plomb dans la tête, j’ai grandi plus vite. L’internat m’a appris à vivre en collectivité, à respecter les règles, à me débrouiller par moi-même, à être un peu plus mature aussi. Sur le moment, je ne m’en rendais pas vraiment compte, j’avais l’impression de saturer un peu. Quand j’y repense, j’étais  vraiment bien là-bas
! Mais cela, nous ne le réalisons pas sur le coup.
Et c’est quand on a quitté la Maison Familiale qu’on se dit « finalement, c’est quand même chouette là-bas ! »
Karen

J’ai suivi une formation Bac Pro Services en Milieu Rural de  2007 à 2009.
Après mon départ de la Maison Familiale, grâce au stage  administratif que j’ai effectué en année de Terminale, j’ai eu l’opportunité de travailler pendant 3 ans au secrétariat d’une ADMR, j’ai effectué différents contrats et je n’ai pas connu le chômage.
En mai 2012, j’ai concrétisé mon plus grand projet : celui de rentrer dans l’armée. Je suis entrée dans la Gendarmerie Nationale en tant que gendarme volontaire. Je travaille actuellement dans une brigade de gendarmerie dans les Bouches du Rhône. Je suis loin de ma
famille et de mes amis, mais en contrepartie j’ai des collègues formidables, le  soleil et j’adore ce que je fais ! J’aimerais même partir en Guyane d’ici un an ou deux. En février, je vais passer le concours de sous-officier car je souhaite devenir gendarme de carrière.

Ma formation à la Maison Familiale me sert tous les jours sur le terrain : nous faisons beaucoup de social.
La Maison Familiale m’a appris à vivre en collectivité, à devenir beaucoup plus autonome, à avoir confiance en moi.
J’ai appris énormément sur moi-même en étant dans cette école.
Elise

 

Je suis allé à la Maison Familiale il y a quelques années et j’ai ensuite très bien réussi.
A la sortie de la Maison Familiale je suis allé en apprentissage en plomberie-chauffagerie, dans l’entreprise où j’ai fait mon stage durant l’année de troisième. J’ai effectué deux ans d’apprentissage en sanitaire puis un an en chauffagerie. 
Actuellement, tout se passe très très bien, je suis chef de chantier, bien rémunéré. Tout va pour le mieux.
Je remercie  la Maison Familiale de m’avoir motivé et remis sur le bon chemin. Les années que j’y
ai passées en quatrième  et troisième ont été une très bonne expérience !
Arnaud